Dans le cadre de la lutte engagée par le Gouvernement pour freiner l’épidémie de fièvre hémorragique qui a gagné le pays depuis Janvier 2014, toutes les structures étatiques, parapubliques et privées se mobilisent pour freiner l’avancée de la maladie.

C’est dans ce cadre que la Direction Générale du Port Autonome de Conakry, la section syndicale et l’unité de santé portuaire  se sont engagées dans une campagne de sensibilisation et de prévention des travailleurs du secteur portuaire.

Des kits de protection comprenant des masques, des gants ainsi que des flacons d’antiseptiques (eau de javel, bactigel) ont été distribués dans les différents services pour usage du personnel.

Des prospectus suffisamment détaillés et illustrés ont été remis aux travailleurs pour mieux les édifier sur le mode de transmission et de contamination de la maladie.

Toutes les poches d’insalubrité dans les coins et recoins du port susceptibles de constituer des dangers potentiels pour la santé  ont été nettoyées et lavées à grande eau. Les bureaux  et locaux de travail ont été également aseptisés.

La Direction du PAC est décidée à préserver l’image de son institution et à protéger la santé de ses travailleurs dans ce combat à grande vitesse qu’elle mène actuellement contre le virus EBOLA.